Vous êtes ici

Festival-colloque
-A +A

TAMA 2 : Hospitalités

28, 29 et 30 novembre

TAMA 2 : Hospitalités

Il existe quelque part – et peut être tout proche de nous – une ville, une Cité où s’expérimente une « démocratie radicale » que notre cher Étienne Tassin, à qui ce nouveau colloque-festival est dédié, considérait comme le « réel des intelligents ». Il la nommait Xénopolis : la ville (et la politique) de l’étranger. C’est en vue de celle-ci que nous ouvrons les interrogations qui animeront ces trois journées.

Face à la contradiction entre déterritorialisation des populations et souveraineté nationale, l’imaginaire politique semble être remplacé par des pratiques policières collectivement guidées par un mot : fermer. Il faut fermer les frontières, se refermer sur les logiques identitaires, et renforcer toutes les techniques envisageables de la non-hospitalité. L’hospitalité demeure alors non pas simplement une politique pour les étrangers, mais elle fait de la production d’« étrangers » un problème politique pour la démocratie.  L’hospitalité est un désir d’alternatives qui appelle à une cosmopolitique permettant de réimaginer des solidarités, sociabilités et institutions hospitalières traversant l’économique, le juridique et le politique.

Il s’agit, dans cette deuxième édition de TAMA - There Are Many Alternatives, encore et toujours d’explorer les alter-narrations, les fictions et les utopies, les imaginaires de l’accueil, du lien social, du vivre-ensemble, du xénopolis, qui sont appelés par la politisation de l’hospitalité. Porté par la conviction qu’il est impératif aujourd’hui de refaire de l’université française une cité du monde, TAMA est un colloque-festival marqué par différentes formes de partage, le mélange des paroles des acteurs, des chercheurs et des artistes, des performances, des récits, des projections, des expositions et, bien évidemment, une fête utopique.

Alice Carabédian, Manuel Cervera-Marzal, Malcom Ferdinand, Anders Fjeld, Arthur Guichoux, Camille Louis, Mohammad Vaferi, Pauline Vermeren, Juan Pablo Yañez

 

TAMA est une initiative de l’Archipel des devenirs financé par La Fabrique du Politique et l’Institut Humanités et Sciences de Paris, Université Paris Diderot

 

 VOIR LES VIDEOS DU COLLOQUE-FESTIVAL TAMA 2017

 

LE PROGRAMME TAMA 2 • HOSPITALITES :

AMPHI BUFFON (15 rue Hélène Brion, 75013 Paris)

 

14h • Introduction par l'Archipel des devenirs

14h30 - 17h • Construire en commun

Qu'est ce qu'accueillir l'autre et qui donne les contours à ce dernier ? Comment ne pas réduire la question aux simples (et trop réductrices) logiques d'intégration ? Qu'est ce qu'un devenir hospitalier au sein de nos sociétés où toutes les formes d'altérité semblent constamment rejetées et invisibilisées par la nouvelle paranoïa des États ? Comment rencontrer et construire un commun qui ne soit pas comme Un ?

  • Miriam Bovi, chercheuse en sociologie et philosophie politique, Paris 7
  • Catherine Coquio, professeure de littérature comparée, co-reponsable avec Jacques David Ebguy de l'axe de recherche "Ecrire et penser avec l'histoire" au CERILAC, Paris 7
  • Marielle Macé, spécialiste de littérature française, directrice d'études à l'EHESS
  • Valentin Schaepelynk, maître de conférences en sciences de l'éducation, Paris 8

17h30 - 18h · Vernissage de l'exposition Welcome to...a galaxy of possibilities

18h - 21h • District 9 : Cachez cet hôte que je ne saurais voir

entrée gratuite sur réservation

Depuis 2012, l’Archipel des devenirs et le Service culture de l’université Paris Diderot s’associent pour explorer les univers issus de la science-fiction contemporaine. La formule est simple : un film, des invité-es, un débat avec le public. La science-fiction nous invite à regarder notre monde depuis un nouveau point de vue, grâce à l’anticipation ou l’extrapolation. En ce sens, elle offre des représentations de problématiques qui nous habitent, nous autres terrien-nes de ce début de XXIe siècle : réchauffement climatique, sociétés autoritaires, technologies aliénantes... Il nous revient d’interroger ces représentations avec un oeil critique. La question de l’hospitalité, du désir ou de la peur de l’autre, a toujours traversé l’histoire de la science-fiction : des mutants aux robots en passant par les extraterrestres. C’est une histoire singulière d’hospitalité que nous offre District 9. Cette histoire ne fait pas rêver. Mais en l’analysant, peut-être pourrons-nous, ensemble, dessiner quelques idées alternatives.

  • projection de District 9 de Neill Blomkamp (2009, 1h52, vostfr)
  • débat : Cachez cet hôte que je ne saurais voir avec Alice Carabédian, doctore en philosophie polique et Marika Moisseeff, ethnologue et psychiatre, chercheure au laboratoire d'anthropologie sociale, CNRS

 

 

 

AMPHI BUFFON (15 rue Hélène Brion, 75013 Paris)

9h30 - 11h30 • Les camps : pratiques et architectures

Si les camps sont des polices de la non-hospitalité, ils constituent aussi des lieux d’inventivité, de pratiques de résistance, de liens de solidarité, aussi fragiles soient-ils. Comment saisir le camp dans ces termes, et comment le saisir du point de vue de celles et ceux qui, sans s’y réduire, y vivent et existent, y passent ?

Table ronde avec  :

  • Ahmad al-Aqra, doctorant à l’Urmis, Paris 7
  • Sara El Daccache, master en philosophie politique, Paris 7 et Nihal Halimeh, architecte palestinienne et habitante du camp Bourj el-Barājneh au Liban
  • Régina Mantanika, docteure en anthropologie et sociologie, Paris 7
  • Claire Rodier, directrice du GISTI (Groupe d'Information et de Soutien des Immigré.e.s) et co-fondatrice du réseau euro-africain Migreurop


11h45 - 13h30 • Écritures migrantes

Comment donner la parole à celles et ceux que l’on n’entend pas sans pour autant la leur prendre ? Au croisement de lectures et de partage d’images, Anne-Sophie Sterck (metteure en scène), Sylvain Georges (auteur et réalisateur) et Michel Agier (anthropologue) s’entretiendront sur la nécessité et possibilité d’une parole partagée pouvant inclure celles et ceux que tout tend à exclure de la langue commune et de la communauté politique et esthétique qu’elle sous-tend en Europe.

Table ronde avec :

  • Michel Agier, anthropologue, directeur de recherche à l’IRD et directeur d’études à l’EHESS
  • Sylvain George, cinéaste, écrivain, metteur en scène
  • Anne Sophie Sterck, metteure en scène, co-fondatrice du Nimis Groupe (Bruxelles)

 

13h30 -14h30 • Pause déjeuner

 

14h45 - 16h45 • Récits d’expériences : possibles et limites de l’hospitalité

Parler de l’hospitalité implique d’abord de se mettre à l’écoute de celles et ceux qui vivent l’expérience de l’exil; ces récits conduisent aussi à interroger les associations qui apportent un soutien indispensable contre l’organisation étatique de l’inhospitalité à travers l’Europe. Quelles limites rencontrent celles et ceux qui tentent, contre vents et marées, de tenir le cap de l’hospitalité ? Surtout, quels possibles se re-déploient par des expériences prises dans l’urgence ?

Table ronde avec :

  • Rania Ali, journaliste exilée kurde d'origine syrienne
  • Mohamed Nour Wana, poète et artiste exilé soudanais, travaillant notamment à l’atelier des artistes en exil
  • Estelle Miramond, doctorante en sociologie et études de genre, Paris 7, membre de RUSF
  • Utopia 56, association d'aide aux migrants, son cofondateur Gaël Manzi, et une équipe de bénévoles

 

16h45 - 18h30 • Luttes politiques des exilés en France

Face aux graves entraves portées par la France et l'Europe aux droits des personnes migrantes, les exilés font émerger une parole politique forte. Certains s'appuient sur leur expérience de militant, d'autres sur une politisation récente. Que peut exprimer de l'état de nos sociétés et des luttes à venir cette parole placée dans un véritable angle mort médiatique ?

Débats et projection d’extraits de documentaires avec :

  • Romane Schirm et Marie Beaune, cinéastes
  • Muhammad Atbara, militant et réfugié politique soudanais
  • Hassan Yasine, poète soudanais

 

 

HALL A DES GRANDS MOULINS (16 rue Marguerite Duras, 75013 Paris)

18h30 - 20h • Communs étouffés : penser les alternatives à partir des toits

Vernissage et visite de l'exposition. réservation conseillée

Cette exposition croise deux regards sur le camp palestinien Bourj el-Barājneh à Beyrouth. Celui de Sara El Daccache, photographe, doctorante en philosophie politique et celui de Nihal Halimeh, architecte palestinienne et habitante du camp. Au-delà de la sensation forte de renfermement, se profile une utopie sur les toits, au-dessus des ruelles étouffées..

 Vernissage et visite de l'exposition. réservation conseillée

 L'exposition se tient du 26 novembre au 14 décembre

 

 

 

 

 

 

AMPHI BUFFON (15 rue Hélène Brion, 75013 Paris)

 

9h30 - 13h • Hospitalité et cosmopolitique

En partant des événements actuels, cette table-ronde propose une discussion critique du paradigme de l’hospitalité. Questionner la notion d’hospitalité amène à considérer une histoire de l’hostilité et de l’inégalité des relations humaines dans l’exercice démocratique. Si elle doit être pensée non plus comme une grâce mais comme un droit, en quoi permet-elle de penser les conditions de la citoyenneté ? Et comment l’idéal cosmopolitique peut-il fonder une politique de

Table ronde avec :

  • Magali Bessone, professeure de philosophie, Paris 1
  • Sophie-Anne Bisiaux, militante associative Migreurop
  • Benjamin Boudou, politiste, postdoctorant, Max Planck Institute for the Study of Religious and Ethnic Diversity (Berlin)
  • Fabienne Brugère, professeure de philosophie, Paris 8
  • Martin Deleixhe, philosophe, maître de conférences temporaire, université de Saint Louis
  • Guillaume Le Blanc, professeur de philosophie, Paris 7

 

14h30 - 17h30 • Atelier d’écriture Xénopolis

Dans le manifeste de l'Archipel des devenirs (Tumultes, n°49), notre ami Étienne Tassin partageait l'utopie de la Xénopolis, une ville paradoxale peuplée uniquement d'étrangers. Il y trouvait un « réel des intelligents » et une «démocratie radicale». Dans cet atelier d’écriture collective, espace d’audace, de liberté et d’expérimentations. Chaque participant·e apportera ainsi sa pierre à l’édification de cette Xénopolis.

 reservation conseillée

 

 

 19h • Soirée Ho(s)t’Opia

Quoi de mieux pour célébrer l’hospitalité qu’une fête alternative et utopique ? Nous vous invitons à imaginer la suite de TAMA autour d’un verre, d’un dancefloor, de prolonger ce colloque-festival hors norme avec une performance scientifique venue de l’espace lointain, de recevoir un cadeau de bienvenue sérigraphié aux couleurs des alternatives et utopies. En somme de faire l’expérience d’une hospitalité joyeuse, enchantée, enflammée, qui s’élabore en collectif.

 Au programme de la fête, citons une enquête performative from outerspace, mise en scène par des scientifiques du Réseau de Recherche Intergalactique d'Analyse Phénoménologique Terrane, membre du LABIIX (Laboratoire d'Idées Iridescentes et Xénomorphes), pour la naissance de l'association l'Archipel des devenirs  :

  • Herméneutique critique d'un terrain inhospitalier : épistémologie d'une science mutante.
  • Un groupe de scientifiques extraterrestres mutantes débarquent sur Terre à la recherche d'un nouveau terrain. Elles découvrent un cas d'inhospitalité flagrante qui les laissent pantoises. Mais, poussées par cette volonté d'examiner et de comprendre l'univers et ces étrangetés, nos scientifiques décident d'en faire un cas d'étude : qu'est-ce que l'inhospitalité ? comment l'analyser quand l'idée même nous est étrangère ? À l'aide de leur méthodologie venue d'une autre planète, elles s'attèlent à découvrir l'histoire qui se cache sous le mot. Cette enquête performative est la construction d'une fiction autant que d'une science, à la fois critique et créative. Utopique en somme. Comment et pourquoi accueillir la fiction dans nos recherches ?

 

 

 

 


 

Innovation pédagogique
8 janvier 2019

Remise des prix IN2018

Mardi 8 janvier, vous avez rendez-vous avec les lauréat.e.s du prix de l’innovation pédagogique numérique IN2018. Ils et elles seront mis à l’honneur et présenteront leurs projets.
exposition
27 novembre 2018 - 15 décembre 2018

Communs étouffés

Exposition de Sara El Daccache et Nihal Halimeh Hall A des Grands Moulins Entrée libre
Atelier
29.11.2018

Atelier d'écriture Xénopolis - TAMA2

Vendredi 30 novembre de 14h30 à 17h30 Amphi Buffon Atelier gratuit sur inscription